La passion Van Gogh.

images

Pour la première fois au cinéma, un film d’animation autour des oeuvre de Vincent Van Gogh. Si tout comme moi vous aimez la peinture et l’oeuvre de Van Gogh, vous serez « bluffé » par l’idée de ce film. Un film avec un scénario, des acteurs, mais re-peint et traduit à travers les grands tableaux, avec l’esprit et la touche personnelle de Van Gogh grâce au travail sur ordinateur. Une idée magnifique et originale qui suscite beaucoup d’émotions.

Quelques explications  :

1 – Réinventer l’oeuvre picturale de Van Gogh :

En amont du tournage, l’équipe de peintres-animateurs a consacré une année à réinventer l’oeuvre picturale de Van Gogh sous une forme cinématographique. On retrouve ainsi dans le film 94 toiles du maître presque à l’identique et 31 autres reproduites en grande partie ou partiellement. Les tableaux de Van Gogh sont de tailles et de formats divers, si bien que les peintres-animateurs ont dû trouver le moyen de les adapter au cadre imposé par le cinéma. Il a donc fallu tricher avec le gabarit des tableaux tout en conservant l’atmosphère et l’émotion qui s’en dégagent.

2 – Le procédé :

La Passion Van Gogh a d’abord été tourné comme un film en prises de vue réelles avec des acteurs en chair et en os, puis chaque plan a été peint à l’huile. Le résultat final est un mélange entre le jeu des comédiens et le travail des peintres-animateurs. Le film est interprété par de célèbres acteurs qui ont joué dans des décors spécialement construits pour évoquer des toiles du peintre ou sur des fonds verts. Dans ce dernier cas, des tableaux de Van Gogh y ont ensuite été incrustés par compositing, puis animés en infographie. Les images ainsi tournées ont ensuite servi de base de travail aux peintres animateurs.

3 – L’histoire :

Paris, été 1891, Armand Roulin est chargé par son père, le facteur Joseph Roulin, de remettre en mains propres une lettre au frère de Vincent van Gogh, Theo. En effet, la nouvelle du suicide du peintre vient de tomber. Armand, peu enchanté par l’amitié entre son père et l’artiste, n’est pas franchement ravi par sa mission. À Paris, le frère de Van Gogh est introuvable. Le jeune homme apprend alors par Père Tanguy, le marchand de couleurs du peintre, que Theo, visiblement anéanti par la disparition de son frère aîné, ne lui a survécu que quelques mois. Comprenant qu’il a sans doute mal jugé Vincent, Armand se rend à Auvers-sur-Oise, où le peintre a passé ses derniers mois, pour essayer de comprendre son geste désespéré. En interrogeant ceux qui ont connu l’artiste, il découvre combien sa vie a été surprenante et passionnée. Et que sa vie conserve une grande part de mystère.

A propos jeanclaudeprinz

Architecte d'intérieur, designer, spécialiste en architecture commerciale et retail Enseignant en écoles d'arts appliqués et en écoles de commerce Co-auteur de livres sur l'architecture et le design. Artiste peintre.
Cet article a été publié dans Actualités. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La passion Van Gogh.

  1. Marie-France Bordé dit :

    Je n’avais pas envie de voir ce film mais à la lecture de ce que tu en dis, je change d’avis et le mets parmi les films à voir. Merci Jean -Claude ! Bises MF Envoyé de mon iPad

    >

    Aimé par 1 personne

  2. Je partage à 100% ton enthousiasme pour ce film singulier, j’ai aussi été bluffée, non seulement par la prouesse artistique et technique mais aussi par la poésie qui s’en dégage…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s