Le fils de Saul

592916

J’ai très longtemps hésité avant d’aller voir le film « Le fils de Saul » sorti début novembre 2015. J’ai pu le voir enfin chez moi,  dans un autre contexte qu’une salle obscure de cinéma. Ce film qui a remporté le grand prix du festival de Cannes, mérite d’être vu. Ce film est très oppressant, tout est suggéré, avec des flous en arrière plan et une caméra qui suit le personnage principal dans le camp de concentration d’Auschwitz-Birkaneau. Un film très fort sur la Shoah, comme on ne l’avais jamais montré. Le réalisateur nous entraine dans le quotidien de l’horreur la plus inhumaine (les chambres à gaz, les cris, les corps, les cendres…). On n’est jamais dans un voyeurisme, mais on conserve un respect et une juste distance. Un film qui ne nous laisse pas indifférent et qu’il faut voir.

Octobre 1944, Auschwitz-Birkenau.
Saul Ausländer est membre du Sonderkommando, ce groupe de prisonniers juifs isolé du reste du camp et forcé d’assister les nazis dans leur plan d’extermination. Il travaille dans l’un des crématoriums quand il découvre le cadavre d’un garçon dans les traits duquel il reconnaît son fils. Alors que le Sonderkommando prépare une révolte, il décide d’accomplir l’impossible : sauver le corps de l’enfant des flammes et lui offrir une véritable sépulture.

A propos jeanclaudeprinz

Architecte d'intérieur, designer, spécialiste en architecture commerciale et retail Enseignant en écoles d'arts appliqués et en écoles de commerce Co-auteur de livres sur l'architecture et le design. Artiste peintre.
Cet article a été publié dans Actualités. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s