Une pièce de théâtre : La colère du Tigre

160-1406123888_photo_hd_20435

Vu au théâtre du Montparnasse. Un très beau texte de Philippe Madral, de très bons acteurs, Claude Brasseur et Michel Aumont, mais aussi deux beaux rôles féminins. Un très beau sujet sur cette amitié et cette rencontre entre Clemenceau et Monet. Dans un décor plein de charme qui évoque les Nymphéas et nous entraîne dans la rêverie. Des scènes très émouvantes, dont une scène où Monet décrit les couleurs, la lumière, sa technique pour peindre avec ses différents pinceaux, il nomme chaque tube de ses peintures, et leur organisation sur la toile.

Un géant de la politique, Georges Clémenceau, et un géant des arts, Claude Monet, amis de longue date, passent quelques jours ensemble au bord de l’Atlantique. Deux caractères bien trempés, deux hommes à l’ironie célèbre, que l’âge n’a pas rendu plus sages. Monet a détruit les Nymphéas promis à l’Orangerie, une occasion pour le Tigre de piquer l’une de ses plus mémorables colères.

A propos jeanclaudeprinz

Architecte d'intérieur, designer, spécialiste en architecture commerciale et retail Enseignant en écoles d'arts appliqués et en écoles de commerce Co-auteur de livres sur l'architecture et le design. Artiste peintre.
Cet article a été publié dans Actualités. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s